Ilienne de mes nuits

 Ilienne de mes nuits

Je la déteste, cette peste,
Mais putain qu’elle est belle.
Après le nombre, je la vois
Son ombre, mon moi.

Une autre voie,
Différente, attirante,
S’ouvre en moi : me hante.
Des bouts de toi, en moi (..)

En cours

Photographies & Textes