Traditions et superstitions autour du mariage

 

 Quelque chose de vieux, de neuf, d’emprunté et de bleu.

Cette tradition bien connue, qui concerne la tenue de la mariée, date de la période victorienne.

A l’origine cette phrase est en anglais (something old, something borrowed, something blue).
Quelque chose de vieux fait référence au port d’une chose qui représente un lien avec la famille de la mariée et sa vie avant le mariage. Habituellement, la mariée porte un bijou de famille.
Porter quelque chose de neuf re présente la chance et le succès pour la mariée dans sa nouvelle vie.
Porter quelque chose de prêté, a pour but d’apporter chance et bonheur.
Quelque chose de bleu trouve son origine dans les croyances des temps bibliques où la couleur bleue représentait la pureté et la fidélité.

 Le voile de la mariée

L’origine du voile de la mariée reste un mystère mais on pense qu’il est apparu plusieurs siècles avant la robe de la mariée.

Une des explications décrit le voile comme une relique des temps où le marié devait jeter un drap sur la tête de la femme de son choix lorsqu’il l’avait capturée et traînée.

Une autre explication fait référence à l’époque des mariages arrangés où le visage de la mariée était couvert jusqu’au moment du mariage. Ainsi il était trop tard pour s’enfuir si elle lui déplaisait !

Certains pensent aussi que le voile était porté pour protéger la mariée des esprits malveillants qui pourraient flotter autour d’elle le jour du mariage…

 L’alliance au bon doigt

 La bague de fiançailles et l’alliance sont traditionnellement portées à l’annuaire de la main gauche.

Il existe deux croyances bien établies.

Au XVIIè siècle, durant un mariage chrétien, le prêtre arrivait au quatrième doigt après avoir touché les trois premiers doigts de la main gauche «…au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit ».

Une croyance égyptienne, qui dit que le doigt de l’alliance suit La Vena Amoris, la veine de l’amour qui conduit directement au Cœur.

Pourquoi la mariée se tient à gauche

 Durant la cérémonie, la mariée se tient à gauche et le marié à droite.

L’origine de cette tradition remonte à l’époque où le marié capturait sa femme en la kidnappant.
Si le marié devait se battre avec d’autres prétendants, il tenait sa future femme de sa main gauche afin de laisser sa main droite libre pour utiliser son épée.

 Le lancé de riz ou de confettis

L’origine du lancé de riz sur les jeunes mariés précède la naissance du Christ puisqu’on doit cette tradition à un ancien rite païen qui consistait à jeter des graines sur le couple pour leur souhaiter une Union « fructueuse ».

Les païens pensaient que la fertilité des graines serait transférée sur le couple sur lequel elles étaient jetées.

 Les dragées

 Offrir aux invités un petit quelque chose pour qu’ils se souviennent du jour du mariage est une tradition qui a traversé les siècles.

De nos jours, cette tradition consiste à offrir à chaque invité des dragées qui symbolisent la Bonne Santé, l’Abondance, la Fertilité, la Longévité et le Bonheur.

Pourquoi des Amandes ? L’association des amandes avec l’amour remonte à une légende grecque et à l’histoire d’un jeune homme appelé Demophon, qui rencontra une princesse, Phyllis, et en tomba amoureux.
Avant que la cérémonie du mariage puisse avoir lieu, Demophon est informé que son père est décédé à Athènes et qu’il doit y retourner pour les funérailles.
Il promet alors de revenir avant une certaine date mais évalue mal le temps qu’il lui faut et ne revient que trois mois plus tard. Phyllis est alors convaincue qu’elle ne reverra jamais son aimé et se pend.
Les Dieux, touchés par son amour, la transforme en amandier.
Envahi par son chagrin, Demophon offrit un sacrifice à l’arbre en lui déclarant son amour impérissable. En réponse, l’amandier fleurit. La Jeunesse impétueuse et l’amour infini furent ainsi symbolisés par l’amande.

 Les mariés ouvrent le bal

 Lors de la réception, les jeunes mariés ouvrent traditionnellement le bal avec une Valse.

Cependant de nos jours, les mariés choisissent souvent une de leurs chansons romantiques préférées.

Pendant que cette chanson est jouée, il est de Coutume pour le marié de Danser avec sa nouvelle belle-mère puis avec sa mère, pendant que la mariée danse avec son beau-père puis avec son père.

 Porter la mariée pour franchir le seuil de la porte

Franchir le seuil de la porte pour la première fois en tant que Mari et Femme.

La première parle de protéger la mariée des mauvais esprits sensés attendre sur le seuil de la porte.

La deuxième explication fait référence à l’époque Romaine, lorsqu’on croyait que si la mariée trébuchait au moment d’entrer dans la maison des mariés pour la première fois, cela serait un signe de malchance et mettrait en danger leur mariage.
Ainsi, porter la mariée au moment de franchir la porte empêcherait ce malheur.