Photographie Concert

(Damien Saez : Le Mans 2013)

 

Un Dieu, leur dieu,

Définition de Damien SAEZ ?
Du rock, de l’accordéon
, une atmosphère inexplicable, un concert qu’ils bissèrent encore et encore …

Comme à chacun de ses concerts, 
le public est multi-générationnel,
 on retrouve des vieux fous 
qui osent espérer un monde meilleur 
et des jeunes cons qui verront
 peut-être un jour le printemps venir.

Il gère son public à la façon d’une « bonne baise » : 
le meilleur moment c’est juste avant la jouissance, parce qu’après nous savons tous que ce n’est plus pareil.

Alors il tient son public sur la corde raide au maximum, fait redescendre un peu la tension, 
pour mieux la faire remonter ensuite.

Et puis quand il hurle « FUCK YOU Goldman Sachs », le public a sa première jouissance. 
Ma petite couturière sera la seconde.

Il commence son concert comme un gamin tout timide 
et se transforme au fil des chansons 
pour devenir une bête de scène 
qui donne tout sans compter.

Ici, chacun oublie son statut social, 
ses emmerdes, 
bref son histoire, 
pour exploser de joie 
avec lui et contre un système à bout de souffle.

Dehors, chacun reprend son Iphone, 
repense à sa gueule, 
retourne consommer, 
oubliant que des gens crèvent dans les rues.

« Qui sait, si l’on ferme les yeux on vivra vieux ? »

 

Voir l’article complet sur un concert de Damien Saez